Rechercher

Prenez un thé de Noël, et ajoutez-y un peu de Santosa!


C'est la période de l'Avent! Jolies lumières, bougies, biscuits maison, feu de cheminée et...le dernier sprint avant la fin de l'année!


Faites-vous partie des chanceux qui se permettent de prendre un moment afin de faire le bilan de l'année écoulée en ce mois de décembre? Ou avancez-vous tête baissée pour terminer TOUT ce que vous "avez à faire" d'ici le 24 décembre (courses, souper d'entreprise, décorations, invitations, fêtes d'école, cadeaux aux maîtresses, etc.)?


Dans tous les cas, prenez 10 minutes juste aujourd'hui: les 2 premières pour vous préparer un thé de Noël, les 5 suivantes pour lire cet article, et les 3 dernières, pour respirer!


J'adore le mois de décembre: c'est un mois qui se termine en général par des vacances, ce qui est toujours une bonne chose. C'est aussi un mois durant lequel j'aime bien bricoler des décorations et parfois même quelques cadeaux. On rallume la cheminée pour la première fois depuis la fin de l'hiver précédent, on redécouvre les thés épicés et on a une bonne excuse pour manger des bons biscuits: c'est nous qui les avons faits! Le fait que ce soit le mois de mon anniversaire ne gâche rien à l'affaire c'est sûr...


Mais j'aime aussi ce mois parce que c'est un moment où je me permets de regarder en arrière, de jeter un oeil sur l'année écoulée, et d'en faire le bilan. J'ai le bonheur de constater depuis quelques années que j'avance sur un chemin que je trouve toujours plus juste et plus près de la personne que je suis au fond de moi-même, quelle que soit l'étape à laquelle je suis. Mais ça n'a pas toujours été le cas et je connais ce sentiment amer que l'on peut ressentir à la fin d'une année difficile. Le petit carnet de route qui suit devrait vous permettre de terminer l'année de façon constructive, afin de commencer la suivante en posant de vrais objectifs de vie, et non pas des "bonnes intentions" qui n'ont de bon que d'être oubliées avant la fin du mois de janvier...


Depuis que je suis professeur de yoga, je constate que les gens sont souvent très durs avec eux-mêmes. Ils ont souvent beaucoup d'attentes vis-à-vis de ce qu'ils "devraient faire", de ce qu'ils "devraient être", ou de ce à quoi leur vie "devrait ressembler". Ils se sentent souvent un peu déçus de ne pas tout réaliser. Le yoga peut aider à envisager les choses autrement, et comme ceux qui participent à mes cours le savent, j'aime partager cette sagesse autour de moi. Voici comment comment le yoga peut vous aider à faire le bilan de l'année qui se termine.


Patanjali (qui a écrit les Yoga Sutras, l'ouvrage de référence du Raja Yoga sur lequel est fondé le Hatha Yoga) parle de Santosa, qui signifie "contentement", comme étant le 2e des codes de conduite personnels à observer dans la voie du Yoga.

Nous avons tous une bonne idée de ce que le contentement signifie. En effet nous avons tous entendu que nous devons "nous contenter de ce que nous avons". Et la plupart d'entre nous le répétons souvent à nos enfants tentés par les plaisirs matériels offerts dans notre société.

Mais ce n'est pas vraiment de ceci dont il s'agit dans le yoga, du moins dans mon interprétation de ce terme. Se contenter de ce que l'on a signifie que l'on ressent une frustration et que l'on "gère" plus ou moins efficacement ce désagrément. Or ceci ne change pas notre perspective et ne nous libère pas. Le contentement tel que pratiqué dans le yoga et tel que je le comprends dans le terme Santosa, vise quelque chose de beaucoup plus ambitieux: il amène une paix de l'esprit. Ce n'est pas supporter la frustration, c'est ouvrir les yeux sur ce que nous avons déjà en le regardant sous un autre angle. C'est se satisfaire de ce que nous réalisons sur le tapis de yoga non pas parce que la posture réalisée est parfaite et/ou difficile, mais parce que nous sommes précisément en train de la réaliser, et peut-être même de profiter de ses bénéfices. D'ailleurs, cette paix qui est alors ressentie est justement ce qui nous permet parfois de dépasser nos aspirations premières dans la réalisation de postures que nous jugeons difficiles à réaliser.

Et comme toujours avec le yoga, ce qui se passe sur le tapis peut être appliqué dans la vie. La clé donc pour faire un vrai bilan de l'année écoulée n'est pas de partir de la frustration ressentie vis-à-vis d'une vie que l'on peut toujours penser imparfaite, mais de regarder sans juger ce qui a été accompli réellement.


Voici donc les étapes que je vous propose pour évaluer l'année que vous venez de vivre. Prenez encore une tasse de thé, du papier, un stylo, un crayon, et une gomme...


  1. Listez avec un stylo ce que vous aviez prévu d'accomplir cette année. Ensuite, barrez toutes les lignes au crayon. Et finalement, effacez le crayon sur les lignes que vous avez effectivement accomplies. Ça vous paraît bizarre? C'est normal, ça l'est! Dans notre société, nous faisons des listes de choses à faire et mettons en lumière ce qui nous reste à accomplir, faisant disparaître ainsi ce qui existe dans le réel d'un coup de stylo pour mettre l'accent sur ce qui n'y existe pas encore. Notre cerveau retient alors toujours ce qui n'a pas été fait, c'est ce qu'on lui donne à voir. Cela peut paraître astucieux quand il s'agit de petites choses (encore que, cela mériterait réflexion...), mais si vous faites pareil lorsque vous faites le bilan de l'année, je parie un thé de Noël que vous serez insatisfaits du résultat! Si vous faites apparaître sur le papier ce que vous avez réellement fait exister dans votre vie, vous vous apercevrez que même si vous n'avez pas tout réalisé, vous avez FAIT quelque(s) chose(s), atteint au moins un objectif. Et pour cela vous aurez fait des efforts probablement. C'est cela, le contentement. Pouvoir apprécier l'endroit du chemin où l'on est, ce que l'on a fait, avoir de la gratitude d'en être là.

  2. Faites quelque chose qui VOUS INSPIRE. Vous êtes manuel? prenez un moment pour créer quelque chose de vos mains. Ce n'est pas votre genre? Prenez le temps de choisir un bon livre dans une librairie, trouvez une conférence intéressante ou un spectacle qui vous tente. Vous aimez un sport en particulier? Prenez le temps de le pratiquer davantage la semaine qui vient! Vous êtes hyper sociable? Appelez vos amis! Peu importe ce que c'est, si vous êtes sur le point d'évaluer l'année presque finie et d'établir de nouveaux objectifs pour l'année à venir, alors mieux vaut que votre coeur, votre corps et votre mental vibrent ensemble, afin que ces objectifs soient connectés avec qui vous êtes vraiment. Ce qui vous inspire est ce qui aligne tout votre être, pour vous permettre de viser juste!

  3. Reposez-vous. Ça aussi ça vous paraît bizarre dans une période aussi tumultueuse que les dernières semaines de l'année? Et pourtant...je n'oublierai jamais l'air inquiet de mon mari lorsque j'ai su que je devais réécrire une partie de ma thèse de doctorat et qu'il me voyait lire, lire, lire et lire encore. Quel ne fut pas son soulagement quand au bout de plusieurs semaines j'ai enfin écrit mes premières lignes! Parfois il faut savoir rétropédaler, aller à contre courant, même si des messages d'alarme s'allument dans les yeux de votre entourage, afin de prendre de l'élan. Vous ne pouvez pas être créatif si vous êtes fatigués. Vous ne pouvez pas être en accord avec vous-même si votre mental et votre corps n'ont pas d'espace pour être simplement, en dehors de ce que le monde nous demande de faire ou d'être, uniquement parce que nous sommes en décembre et que le 24 tout devra être emballé et le 31 tout devra être bouclé. Et finalement, vous reposer vous permettra de revenir les pieds sur terre, d'être en accord avec la nature, qui elle, souvenez-vous, éteint la lumière doucement de plus en plus tôt une bonne partie du mois.

  4. Laissez-vous être surpris. Beaucoup de choses qui se sont passées cette année, j'en suis sûre, n'étaient pas au programme le 1er janvier. Que cela soit plaisant ou pas, notez sur votre liste des choses imprévues qui se sont passées cette année et qui étaient importantes. Si cela était quelque chose de positif, c'est une agréable surprise que de pouvoir le rajouter sur la liste. Si cela était plus difficile, peut-être pouvez-vous réaliser que malgré tout vous êtes ici, maintenant, et que malgré la difficulté vous tenez bon, vous êtes en train de le faire, surmonter ça. Alors vous pouvez aussi écrire ceci sur votre liste. Finalement n'est-il pas plaisant de constater que quels que soient nos plans, des choses imprévues arrivent dans nos vies?


Une fois que vous aurez fait votre bilan, que vous serez inspiré et reposé, que vous aurez répertorié l'imprévu, l'année touchera gentiment à sa fin et il sera temps de formuler vos voeux pour vous-même pour la nouvelle année. Maintenant que vous me connaissez un peu vous vous doutez bien que j'ai dans mon tapis quelques astuces pour faire ceci en partant de votre sagesse intérieure, afin que vos voeux vous permettent de vous réaliser à partir de ce qui est au fond de vous-même. Et je me ferai une joie de les partager avec vous le moment venu!

D'ici là, je vous souhaite encore quelques bons thés de Noël et des moments joyeux et inspirés sur votre tapis!


Namaste

55 vues